Auteur Sujet: Déposer notre proposition de modif constitutionnelle sur Parlement et Citoyens  (Lu 1127 fois)

Manny

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant régulier
  • ****
  • Messages: 89
    • Photos
Cyril Lage, un des fondateurs de Démocratie Ouverte, qui a créé Parlement et Citoyens nous propose de déposer notre proposition de modification constitutionnelle sur la nouvelle version de sa plateforme avant qu'elle ouvre officiellement. Nous serions donc l'une des premières initiatives à être débattues sur cette plateforme.
Bénéfices :
  • une forte visibilité pour notre proposition, qui bénéficiera des efforts de promotion liées à ce nouveau site,
  • la continuation d'un échange constructif avec l'équipe de J. Labbé, comme indiqué dans le CR de notre rencontre au Sénat

Qu'en pensez-vous ?

Sondage sur 5 jours.
Echéance de l'action : entre fin mars et mi-avril.
« Il y a l’énergie du vent et du soleil, l’énergie nucléaire, et puis celle de la colère. L’homme révolté voit sa volonté décuplée. C’est un énorme gisement d’énergie, disponible partout. La vraie question est de savoir comment la mobiliser de façon constructive. »

YVAN BACHAUD

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 722
Bonjour,

je ne comprends pas . J'ai été voir le site de P&C https://www.parlement-et-citoyens.fr/la-methode

Ce sont les parlementaires qui viennent  sur P&C avec leur  proposition de loi.
De plus pour les trois dernières lois proposées  cela a été un fiasco. Nous attendions le débat avec M; Maréchal-Lepen.. Il n'y a même pas eu la synthèse.  et on ne pourra pas la coincer en direct...
Le bourricot de LEMAIRE n'a jamais sorti sa loi...  Etc
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
SI  je comprends bien dans la nouvelle formule ce serait des initiatives citoyennes. 

Mais il faudrait en savoir plus sur la méthodologie   la connais tu ?  peut on l'avoir comme celle ancienne très bien décrite.

Je ne suis pas très optimiste sur ce qu'ils peuvent proposer..!
Il serait peut-être pas mal  même pour eux que l'on puisse donner notre avis sur le sujet... ET faire critiques et suggestions AVANT mis en ligne...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Déposer notre proposition de loi constitutionnelle  d'article 3 ne peut pas être mauvais cela la fera connaitre par les visiteurs ; Mais je me demande ce que viendront faire les parlementaires la dedans... Et même les citoyens.. Il n'y a pas grand chose à en dire
Je suis pour le dépôt bien sûr. mais sans illusion.. Juste quelques centaines de nouveaux citoyens informés  et donc des signataires possibles et des manifestants..pour JANVIER 2016... ;)  On ne pourra y échapper...



Manny

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant régulier
  • ****
  • Messages: 89
    • Photos
Bonjour,

La plateforme évolue prochainement, et la modif majeure c'est la possibilité d'initiatives citoyennes. Ils ont appelé ça "boîte à idées".
Nous sommes invités à déposer en amont du lancement, notre proposition bénéficiera donc des efforts de promotion de leur plateforme V2.
Cela n'a aucune valeur juridique et la probabilité d'aboutir est faible, même avec des relais politiques ou media, mais cela permet de faire connaitre nos idées, d'en débattre.

On ne prend guère de risques a y aller.

Durant les échanges qui s'ensuivront sur la plateforme, il me semble essentiel en revanche de donner l'image d'une association pondérée et ouverte. Certains de nos contradicteurs nous provoqueront pour abaisser le niveau du débat et nous entraîner à les suivre. Nous devons à mon avis nous attacher ne pas nous mettre à ce diapason-là.
« Il y a l’énergie du vent et du soleil, l’énergie nucléaire, et puis celle de la colère. L’homme révolté voit sa volonté décuplée. C’est un énorme gisement d’énergie, disponible partout. La vraie question est de savoir comment la mobiliser de façon constructive. »

Camille Desmoulins

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 273
Salut à vous deux (et à tous les autres) !

Souviens-toi, Yvan, normalement on aurait dû pouvoir lancer une initiative sur Parlement & Citoyens dès l'origine (février 2013), à condition de rassembler 5000 signatures sur le site WeSignIt, et on avait d'ailleurs préparé un texte pour cette pétition.

Et puis cette fonctionnalité avait disparu peu après la mise en service de la plateforme, donc nous sommes allés répondre aux parlementaires à partir de leurs propres propositions, en leur faisant remarquer que s'il y avait moyen de les soumettre directement au peuple par référendum, elles avaient des chances sérieuses d'être adoptées puisque conformes à l'intérêt général (comme celle de M. Labbé sur l'interdiction des pesticides non agricoles, ou plus récemment l'interdiction des néonicotinoïdes si nocifs pour les abeilles, rejetée par le Sénat, ce qui lui avait fait tomber sa cravate !)
Donc je suis évidemment très favorable à ce qu'on lance notre proposition de modification d'article 3 sur la plateforme Parlement & Citoyens !
De plus, si notre proposition était la PREMIÈRE lancée sur P & C, nous bénéficierions d'un surcroît de visibilité !
Ce que viendraient faire les parlementaires là-dedans ? Constater que nous bénéficions d'un large soutien de la part de nos concitoyens... qui pourront les interroger sur la pertinence qu'il y a à déposer des propositions de loi cosignées par plusieurs dizaines d'entre eux (notamment la n° 1457 et 1759 de l'UMP) si c'est pour ne JAMAIS les inscrire à l'ordre du jour !!!

empathie69

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 5
Notre proposition de modification de l'article 3 devrait comporter les modalités de mise en oeuvre et au minimum le nombre de signatures que nécessitent la transformation de la propostion d'une pétition en référendum. 1 % du corps électoral soit environ 450 000 signatures pour ce qui concerne le national, sachant qu'un nombre d'abstentions supérieur à 5O % annulerait la pétition.

Manny

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant régulier
  • ****
  • Messages: 89
    • Photos
Bonjour,

Notre proposition de modification de l'article 3 devrait comporter les modalités de mise en oeuvre et au minimum le nombre de signatures que nécessitent la transformation de la propostion d'une pétition en référendum. 1 % du corps électoral soit environ 450 000 signatures pour ce qui concerne le national, sachant qu'un nombre d'abstentions supérieur à 5O % annulerait la pétition.

Le parti pris de l'association est de ne pas se prononcer à ce stade sur les modalités. Elles feront l'objet d'un débat en temps utile, nous souhaitons focaliser nos efforts sur l'inscription constitutionnelle du principe du RIC et éviter au mouvement de se diluer sur des débats concernant les possibles modalités.
En bref : agir sur la cause des causes et laisser les conséquences de côté en attendant de pouvoir les traiter dans le cadre d'un vrai débat démocratique et citoyen.
« Il y a l’énergie du vent et du soleil, l’énergie nucléaire, et puis celle de la colère. L’homme révolté voit sa volonté décuplée. C’est un énorme gisement d’énergie, disponible partout. La vraie question est de savoir comment la mobiliser de façon constructive. »