Auteur Sujet: Et la proportionnelle ?  (Lu 600 fois)

Alexandre Oberlin

  • Participant occasionnel
  • *
  • Messages: 17
Et la proportionnelle ?
« le: 16/01/2016 23:34:16 »
Salut à tous,

Vous allez me dire que ce n’est pas la vocation de l’association, mais je m’étonne tout de même qu’on ne parle pas davantage ici de la proportionnelle. J’ai vécu longtemps en Suisse, et je peux vous assurer que la proportionnelle, en particulier la « formule magique » du gouvernement panaché formé de représentants des principaux partis est au moins aussi importante que l’initiative populaire dans le fonctionnement d’une démocratie digne de ce nom.

Alexandre Oberlin





Hydronium

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 444
    • LaVraieDemocratie.fr
Re : Et la proportionnelle ?
« Réponse #1 le: 19/01/2016 02:23:07 »
Hello,

Je pense que cela vient du fait qu'il n'y a pas de consensus dans l'association sur la nécessité d'avoir des représentants élus pour « nous gouverner ». Du moment que l'association s'est construite sur la revendication unique du RIC, il est bien difficile d'y adjoindre des revendications pas directement liées par la suite...
« Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. »
« Le degré de civilisation d'une société se mesure à la manière dont elle traite ses minorités. »

YVAN BACHAUD

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 722
Re : Et la proportionnelle ?
« Réponse #2 le: 20/01/2016 17:52:18 »
Hydronium a tout à fait raison pour ne pas diviser les 82 à 88 % des Français favorables au principe du RIC , nous ne proposons même pas de modalités de RIC, simplement que l'on puisse y revenir par RIC si celles adoptées par le Parlement ne nous conviennent pas. Entre le seuil à 300.000 proposé par les Colibris et " Nouvelle donne"  et les 10% des inscrits retenu dans  l'article  on a toutes sortes de propositions de quoi se déchirer pour rien.. Il y a un forum de discussion sur les modalités de RIC sur le forum des adhérents mais personne n'y participe et le CA d'article 3 ne prendra pas position . Mais la discussion serait pas mal.

En revanche pour la proportionnelle il faut trouver un autre forum ;) Sur celui du R.I.C il y a sa proposition " originale"  qui garantit a 100% une majorité en étant propositionnelle à plus de 80%.Les Français sont contre avec la 4ème république ; Avec ce qui se passe en Grèce ou en Espagne n'est pas très porteur . Les Suisses sont depuis toujours dans le système c'est très différent.

Camille Desmoulins

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 273
Re : Et la proportionnelle ?
« Réponse #3 le: 25/01/2016 20:56:21 »
Salut Alexandre,

On peut discuter de tout, donc également de la proportionnelle (ou du non-cumul des mandats, ou de l'obligation d'avoir un casier judiciaire vierge pour être candidat à une élection, etc.). Mais Article 3 se contentera de défendre le seul principe du RIC, à la fois pour "ratisser large" et obtenir le soutien des plus de 80 % de nos concitoyens qui y sont favorables, mais aussi parce-que le RIC serait une innovation RADICALE au sens où il permettrait de prendre tous les problèmes à la racine et d'imposer à nos élus les autres réformes que nous estimons nécessaires ;)

Babaltazar

  • Adhérent d'Article 3
  • Nouvel inscrit
  • **
  • Messages: 1
Re : Et la proportionnelle ?
« Réponse #4 le: 16/02/2016 09:22:44 »
Bonjour à tous,

Pour ma part si cette association devait sortir des objectifs fixés initialement, à savoir le RIC, je retirerais immédiatement ma confiance. En effet les autres sujets sont ouverts aux débats mais pas au sein de l'association. De plus je trouve que la proportionnelle absolue est une aberration sur le plan pragmatique. Cela rend les pays ingouvernables parce que tout ne devient qu'objet de tractations, marchandages et faux consensus. L'exemple de la Suisse est un peu particulier puisqu'un certain consensus existe au départ. L'Italie ou la France sous la 4ème République sont bien plus enseignants...