Auteur Sujet: Comment faire bouger  (Lu 390 fois)

Arnaudz

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
Comment faire bouger
« le: 28/11/2018 18:42:13 »
Bonjour, je suis Arnaud, j’ai 39 ans dont 21 de questionnement politique.  je m’interresse À la démocratie directe depuis quelques jour et les deux choses qui me marquent le plus sont :
Premièrement, Il existe plusieurs mouvement et association qui prônent la mise en place Du ric, pourquoi ces associations ne sont pas encore unies sous une seule bannière. L’adoption du ric serait la base de toutes les futures revendications ? L’idee Manque d’union ou je me trompe ?
Deuxiemement, si j’ai bien tout compris, il n’existe Aucun autre moyen d’imposer ce ric que de demander aux parlementaires de l’imposer... devant le recul sur la loi transparence, n’est ce pas un brin difficile de demander au parlement de se couper la tête ? Quelle autre solution ? Gagner les élections présidentielles ?
Bien à vous.

Camille Desmoulins

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 275
Re : Comment faire bouger
« Réponse #1 le: 13/12/2018 17:48:38 »
Bonjour !
En effet, seuls les parlementaires (ou le président) peuvent initier une révision constitutionnelle (art. 89 de la Constitution) donc on n'a pas d'autre solution (pour l'instant) que de leur demander de le faire. Mais il y a une différence entre quémander et exiger.
Jusqu'à récemment, nous étions peu nombreux à avoir cette idée en tête. Mais depuis mi-novembre, les choses bouges et le rapport de forces pourrait bientôt pencher en notre faveur !
Si toutefois la mobilisation des "Gilets Jaunes" n'aboutissait pas, il me semble que la prochaine étape à envisager serait sur le terrain politique... ;-)

freethought philmar

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
Re : Comment faire bouger
« Réponse #2 le: 26/12/2018 05:35:28 »
Bonjour,
Il y a une autre solution qui est en attente. Le Conseil National de Transition de France a lancé un certain nombre de mandat d'arrêt concernant les membres du gouvernement. Le problème est qu'il faut l'aide de l'armée pour arrêter les personnes et mettre en action la transition. Donc c'est au peuple de pousser l'armée française à jouer leur rôle et de s'associer aux gilets jaunes. Le CNTF est déclaré à l'ONU et il y a un site internet  pour plus de détail.
 Cordialement

Loïc

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
Re : Comment faire bouger
« Réponse #3 le: 27/12/2018 06:28:24 »
Bonjour,

Tout d'abord, je me suis posé la même question lorsque j'i commencé à voir apparaître le RIC un peu de partout.
Je pense qu'en fait, nous sommes dans une période de réveil démocratique. Nous nous intéressons un peu plus aux lois et au gens qui nous gouvernent. Cela est je pense en grande partie grâce à internet qui a donné la parole à tout le monde.
Mais ensuite, s'exprimer est une chose. Faut-il encore pouvoir avoir des choses à dire.
Aujourd'hui, il y a en effet beaucoup de "clans" du RIC. mais cela a déjà été le cas aux dernières élections présidentielles où plusieurs parti proposait déjà le RIC dans leurs programmes...parmi tant d'autres promesses. A mon sens, le RIC DOIT être le programme, s'il faut passer par le fonctionnement dans lequel nous sommes. Et donc, comme vous dites Arnaud, demander à nos parlementaires de se couper la tête. Depuis combien de temps avons-nous tous accepter et compris que nous n'avions plus besoin de sénateurs? Et pourquoi on en a encore?
Ce qui a chaque fois me choque, c'est que lorsque j'entends parler autour de moi du RIC, c'est qu'on pense tout de suite à se dire: mais les gens sont-ils qualifiés pour décider de tout? On va voter tout le temps? Il faudra bien qu'il y ait des leaders...
Il faut commencer par bien entendre que le RIC n'est pas une mesure en soi à appliquer ensuite mais plutôt un rééquilibre des forces dans la vie politique et la prise de décision. Les lois et mesures ensuite vont mécaniquement répondre ensuite aux revendications d'ordre plus pratique. C'est un tournant idéologique je pense et c'est ce qui fait que cet esprit se propage chaque jour dans le monde. Ce changement d'idéologie n'en est qu'à ces prémices et nous nous organisons petit à petit en échangeant entre nous. La victoire des gilets jaunes est surtout d'avoir réussi à montrer que l'initiative citoyenne pouvait aboutir à quelque chose. Ensuite, le RIC est arrivé trop tard et la violence a pris les commandes des manifestations qui ont divisés la population mais aussi les gilets jaunes eux mêmes.

Pour faire avancer les choses, Arnaud, je dirai qu'il faut s'informer et s’intéresser et inciter les autres à le faire pour qu'on s'éduque ensemble sur le RIC. Participons aux actions de la "Grande concertation" annoncée. Une fois que l'on aura tous saisi ce fait que le RIC est ce changement que chaque électeur à toujours voulu (même secrètement!), il sera plus aisé de faire porter le RIC par un candidat.
mais le temps joue contre nous car cet intérêt pour le RIC ne doit pas s’essouffler. C'est pour çà que je pense qu'en fait, vu la rupture que l'on souhaite et ce qu'il représente. Il faut à un moment donné une réelle affirmation claire du rejet du système actuel donc une manifestation radicale mais pacifique de cette colère: une abstention ultra massive. Je ne vois que cette solution pour pouvoir "obliger" à réviser la Constitution et modifié l'article 3. C'est brutal mais à finalement n'est ce pas la seule solution pour avoir les 4 volets du RIC.
Sinon, par la voie actuelle, il faudra de toute façon faire des concessions, pour satisfaire les "alliés" (partis, syndicats,...) mais il faut absolument ne rien lâcher sur le volet révocatoire. C'est ce manque de contrôle sur leurs élus et les décisions qu'ils prennent que nous sommes le plus en colère. Ils ne nous écoutent pas!
Pour ma part, je discute énormément, avec tout le monde du RIC. Non par rapport aux gilets jaunes mais plus sur cette face plus abstraite mais la plus essentielle: le rééquilibre des forces dans la vie politique. Se rapprocher plus de l’étymologie même de ce mot: démocratie.

Kapitan

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 6
Re : Re : Comment faire bouger
« Réponse #4 le: 27/12/2018 10:45:54 »
Bonjour,


... Je pense qu'en fait, nous sommes dans une période de réveil démocratique... ... mais il faut absolument ne rien lâcher sur le volet révocatoire. C'est ce manque de contrôle sur leurs élus et les décisions qu'ils prennent que nous sommes le plus en colère. Ils ne nous écoutent pas!

+100000 !  Enfin le peuple se rend compte et se réveille. Il était grand temps ! Ils ne peuvent pas nous écouter, ils ne savent pas ce que nous faisons, qui nous sommes, comment nous faisons pour y arriver etc. Par contre, eux savent bien que nous écoutons (obéissons) mais ils ont oublié que nous sommes également doté de l'option "parole et langage". Forcément depuis le temps qu'on la ferme ! Un premier ministre qui demande un AIRBUS A340 "full first class" en vol privé pour gagner 2H30 sur son retour d'outre mer pendant que son avion de la république (un A340 également) le suit de quelques heures pratiquement à vide, ne se  rend pas compte de tout. Cette manip' a engloutie plus de 300.000€. C'est sans doute une goute d'eau pour la nation, mais c'est aussi le prix d'un pavillon ou d'un appartement T3 quelque part en province que beaucoup ne pourront jamais offrir à leur famille ! Comment voulez-vous que la base comprenne ? Et ce n'est qu'un exemple de pacotille, il y a bien pire ...  et on ne sait pas tout ! Et on vient nous faire la leçon sur l'économie, sur l'anti-pollution, sur la solidarité, tout en nous faisant les poches pour faire déborder les comptes "offshore" des 1% qui tiennent les rennes, on hallucine ! TOP, ça suffit ! Cette caste de personnages aura raison de la population bien avant le "dérèglement climatique".
Le seul vrai président républicain qui connaissait les tranchées, la valeur du  travail et le respect de son peuple a eu un moment donné le courage de consulter sa base. Il en tiré directement les leçons dès le lendemain.  Certes, il n'était pas parfait mais il a osé et n'a pas piétiné les résultats du référendum.
Le petit "Napoléon" devrait bien s'en inspirer, lui qui prend souvent le Grand Charles en référence ! Qui sait, aurions-nous une bonne surprise au matin du 28 Avril 2019 ? Ça ferait une excellente commémoration, n'est-ce pas ?  Mais ça va être long jusqu'à là !