Auteur Sujet: COMMENT LANCER UN REFERENDUM SUITE A UNE LOI SCELERATE  (Lu 46 fois)

JEFPTY

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
  • La liberté des 1e s'arrête ou débute celle des 2è
Bonjour,
Le RIC est en place, je désire dénoncer un projet, une loi, un homme etc ... qui ne me convient pas pour x raison. Comment puis je me faire entendre, recueillir une adhésion nationale, régionale, départementale, voir communale. Je conçois qu'il faille, un minimum de personnes concernées pour ouvrir un débat. Mais où, comment faire ? sans que cela soit abusif, pour tout et n'importe quoi ? sous quel délai d’approbation ?  etc...
un retraité qui pense à ses enfants et petits enfants !

Hydronium

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 481
    • LaVraieDemocratie.fr
Re : COMMENT LANCER UN REFERENDUM SUITE A UNE LOI SCELERATE
« Réponse #1 le: 15/12/2018 01:58:49 »
Cela se passe comme pour n'importe quelle pétition : il faut des associations pour la porter, la relayer largement, et obtenir suffisamment de signatures pour passer le seuil. C'est ce qui se passe notamment en Suisse.
« Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. »
« Le degré de civilisation d'une société se mesure à la manière dont elle traite ses minorités. »

Numéro8

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 2
Re : COMMENT LANCER UN REFERENDUM SUITE A UNE LOI SCELERATE
« Réponse #2 le: 15/12/2018 16:37:03 »
Salut, un début de réponse...http://chouard.org/blog/
Perso, je pensais à un site du gouvernement qui nous permettrait de déclencher à parir d'un certain seuil un RIC.
On s'inscrit sur une page (comme pour les imôts) et on a droit de lancer une "pétition" qui permette de lancer un référendum à partir d'un seuil (1% des inscrits par ex) 500000 signatures...
Les soucis peuvent logistiques(nb de signatures), discriminatoires( personnes n'ayant pas internet ou les non-inscrits),...
Dis moi si tu as des incompréhensions ou si tu as d'autres idées...