Auteur Sujet: La question des médias  (Lu 306 fois)

Huger

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
La question des médias
« le: 16/12/2018 09:40:51 »
La confiscation de la démocratie a été rendue possible par la subversion des médias. Comment faire pour que le débat précédant un RIC soit vraiment pluraliste?

Etienne

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 2
Re : La question des médias
« Réponse #1 le: 16/12/2018 19:46:14 »

 Les élus à l'initiative d'un texte seront dans l'obligation d'en expliquer les raisons et les objectifs et de s'en justifier et de préciser les sources de leurs arguments. Ce sera sans doute suffisant pour tout à chacun pour se forger sa propre opinion j'imagine ?
Les médias sont à la fois libres, et, semble-t-il, tenus. Je dis tenus car un de mes amis travaillant dans les médias m'a avoué, par exemple, qu'au temps où François Mitterand était président de la République, le milieu journalistique savait parfaitement qu'il avait une fille adultérine, mais ils ne pouvaient pas en parler. Idem lors des mouvements dans les cités, pour le fait qu'une église avait été incendiée et ravagée, ils n'avaient pas eu le droit d'en parler.

ericP

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
Re : La question des médias
« Réponse #2 le: 17/12/2018 12:00:30 »
Bonjour
La question est intéressante en effet.
Il y a sans doute une distance entre l'énoncé d'une proposition et son appropriation par un individu lambda et c'est dans cet interstice que s'insèrent les agents d'influence ou la fabrique de l'opinion, ou la fabrique du consentement, une industrie florissante si l'on en juge par le succès financier de Facebook.
Ainsi les députés européens viennent de recevoir une mallette "facebook" pour anticiper les élections de l'année prochaine.
C'est toute la puissance du lobbying à l'heure actuelle.
Le professionnels de la politique le savent trop bien tant ils savent en tirer profit en montant des boites de communication et de conseil.
C'est je crois que le problème fondamental du vote est qu'il est basé sur un rapport de force qui implicitement met en jeu des modalités de séduction de l'opinion.
C'est un peu pour ça que je m'intéresse à la vertu des cercles de paroles imbriqués du style de la sociocratie ou l'holocratie où le consentement est atteint lorsque toutes les objections sont levées.
Une idée à creuser ?

Hydronium

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 481
    • LaVraieDemocratie.fr
Re : La question des médias
« Réponse #3 le: 20/12/2018 20:09:05 »
Bonjour,
Ce sera l'un des sujets traités sur la consultation suivante, que nous allons co-animer avec l'association Parlement & Citoyens :
https://parlement-et-citoyens.fr/consultation/referendum-dinitiative-citoyenne/presentation/presentation-18
« Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. »
« Le degré de civilisation d'une société se mesure à la manière dont elle traite ses minorités. »

zozopierrot

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 2
Re : La question des médias
« Réponse #4 le: 21/12/2018 20:06:41 »
a qui appartient les medias ?rmc bfm .....  ....le ric cest pas bon pour eux, ils manipulent ils faforisent ils musellent,nous bourrent le crane,

J.P.

  • Participant occasionnel
  • *
  • Messages: 14
Re : Re : La question des médias
« Réponse #5 le: 29/12/2018 11:02:52 »
a qui appartient les medias ?rmc bfm .....  ....le ric c'est pas bon pour eux, ils manipulent ils favorisent ils musellent,nous bourrent le crane,
Là, on met le doigts sur une question intéressante. N'acceptons-nous pas trop volontiers d'être manipulés ? Et si c'était le cas, quelles en sont les raisons ou la cause ?
Petite histoire (complètement hors contexte), lorsque le mouvement des "gilets jaunes" s'est déclaré, avec le soutien de la majorité des français, je me suis dit enfin les citoyens se reprennent en main.
  Puis quelques jours plus tard je tombe par hasard sur un sondage (OpinionWay-Bonnial, septembre 2015) qui indique que 70% des français sont favorables aux publicités non ciblées dans les boites à lettre. Ils trouvent que c'est "une source d'information". Patatrac, mon moral en prend un coup ...