Auteur Sujet: RIC Oui mais ....  (Lu 480 fois)

Jean-Marie

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 1
RIC Oui mais ....
« le: 17/12/2018 15:40:17 »
Un bon  vrai RIC tous les 6 mois essentiellement par Internet sécurisé (?)  avec bureau de vote informatique légalement imposé dans les mairies pour les citoyens non équipés, ça serait un gros progrès à supposer que la question soit claire et correctement lu et comprise.

Mais comment se protéger des risques liés à cette réalité :

"L'erreur ne devient pas  vérité parce qu'elle est approuvée par beaucoup. " (M.G)

« Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison. » (M.C)

«  Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. » (A.T)

Plankhton

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 4
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #1 le: 17/12/2018 22:30:50 »
https://www.frustrationlarevue.fr/lintelligence-des-elites-et-lincompetence-du-peuple-un-tenace-mythe-antidemocratique/

Un article intéressant au sujet de la prétendue "intelligence" de cette prétendue "élite".

N'oublions pas que cette "élite" est responsable de la situation catastrophique que l'on connaît actuellement.
Le peuple ne peut pas faire pire, tout simplement.

Surtout que le peuple, il ne demande que de pouvoir vivre dignement et tranquillement.

Magpoul

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 2
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #2 le: 18/12/2018 23:15:21 »
Je suis d'accord il ne faut pas nous enflammer sur le RIC, mais cela me parait être une mesure que nous pourrions au moins tenter en France. Avec des débats, de l'éducation populaire, on pourra avoir des choix plus éclairés :)

Je serai curieux d'avoir des articles qui critiquent le RIC de façon objectives, auriez-vous ça sous la main?

Merci bien !

Hydronium

  • Membre du conseil d'administration
  • Participant hyperactif
  • ****
  • Messages: 481
    • LaVraieDemocratie.fr
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #3 le: 20/12/2018 20:32:57 »
Mais comment se protéger des risques liés à cette réalité :

"L'erreur ne devient pas  vérité parce qu'elle est approuvée par beaucoup. " (M.G)

« Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison. » (M.C)

«  Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. » (A.T)
Par l'organisation de débats contradictoires avant le vote sur les RIC, par exemple... Nous allons discuter de cela dans la consultation que nous allons co-animer avec l'association Parlement & Citoyens : https://parlement-et-citoyens.fr/consultation/referendum-dinitiative-citoyenne/presentation/presentation-18

Sur la compétence politique du peuple et la pertinence des décisions majoritaires, voyez notre rubrique : https://www.article3.fr/informations/reponses-aux-arguments-anti-ric?start=1

Je serai curieux d'avoir des articles qui critiquent le RIC de façon objectives, auriez-vous ça sous la main?
Il y a par exemple cet article de gauche révolutionnaire : http://www.revolutionpermanente.fr/Le-Referendum-d-Initiative-Citoyenne-une-fausse-bonne-idee
Et un certain nombre d'éditorialistes de gros médias tapent abondamment sur le RIC, voir par exemple : https://www.europe1.fr/politique/quand-jean-michel-aphatie-debat-du-referendum-dinitiative-citoyenne-avec-une-auditrice-3824633
« Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. »
« Le degré de civilisation d'une société se mesure à la manière dont elle traite ses minorités. »

zozopierrot

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 2
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #4 le: 21/12/2018 19:08:07 »
il nous faut parler de tous les sujets il ne faut pas de filtre,il ni a pas de mauvaises questions et surtout c est pas a eux de decider de ce qu on doit referender la constitition nous pouvons la changer ne croyer pas ce que l on vous dit ils ne veulent pas couper la branche sur la quel ils sont bien renumeres et assis

J.P.

  • Participant occasionnel
  • *
  • Messages: 14
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #5 le: 26/12/2018 12:28:37 »
Bonjour à tous, je suis nouveau venu ici.
Lorsque le mouvement dit des "gilets jaunes" a démarré, je me suis dit, enfin, mes concitoyens n'ont donc pas tous été anesthésié par le discours conformiste généralement admis. Cela faisait plus de 10 ans que je me demandais quand est-ce que nous allions reprendre notre destin en main. Mais je m'étais fait une raison en me disant que nous étions une nation "démocratique" et que je devais me plier aux choix du plus grand nombre, que mes idéaux personnels devaient s'effacer devant la recherche du bien commun.
Et puis au fil des semaines, les revendications ont eu du mal à se structurer. Et maintenant, je suis un peu désemparé. Je me demande si notre peuple a les capacités de se gérer lui même. On se prend parfois pour des moutons (ou mougeons !) Il y a quelque chose de rassurant à être un mouton, c'est le berger et son chien qui s'occupe de notre sécurité, de nous trouver des pâturages, de nous emmener loin des précipices, de nous soigner, de nous mettre à l'abri, etc.
Bien sûr c'est une caricature, que deviendrait le troupeau si il était (un peu) livré à lui même ? Resterait il uni ?
Pour en revenir au RIC, je suis hésitant. Il ne faudrait pas que les référendums en cascade affaiblissent la capacité des dirigeants à conduire une politique cohérente et stable. Ces dernières décennies, nous avons vu des basculements de politique au gré des élections, en gros tous les 5 ans. Avec le RIC, n'y a t'il pas le risque de porter la fréquence des secousses à 6 mois ?


Mathieu M

  • Nouvel inscrit
  • *
  • Messages: 6
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #6 le: 27/12/2018 04:53:19 »
Bonjour,

Je propose de ce topique pour essayer d'exprimer mon point de vue sur la democratie participative, peu importe son nom.

Aujourd'hui, nous sommes dans une ère ou tout le monde peut être entendu. Personne n'a le droit de dire qu'une autre personne est en incapacité de prendre des decisions (hors cas particulier de tutelle, privation pénale du droit de vote).

Cependant, tout le monde ne peut pas,par exemple, voter un budget. Au même titre que tout le monde ne peut pas être expert en agriculture raisonnée et son impact sur l'écologie comparé a une agriculture bio/chimique. (Dites moi si ce n'est pas assez clair)

Un député/sénateur, ne peut pas voter toute les lois, sans en consulter le peuple. Et ce n'est pas à lui de décider si il peut écouter ou non ce dernier. Mais, le peuple dans sa globalité ne peut pas non plus prendre toutes les décisions.

Il y a des champs d'application accessible a tout le monde, certains réservés aux initiés et certains qui doivent rester impossoble. Dans cette dernière catégorie, je pense notamment aux discriminations, privation de certaines libertés et autre. Oui, l'argument principal des anti-democratie participative, c'est le retour de la peine de mort. C'est un argument facile, mais pourtant fortement possible. C'est ici qu'il faut des gardes fous institutionnels. Idem pour l'IVG, les discriminations d'origine ethniques, physiques ou religieux. Dans le pays des droits de l'homme, certains exemples ne peuvent être détruit.
Attention, je ne parle pas ici immigration, c'est un sujet sur le quel je ne veux pas me prononcer. C'est un sujet qui bloque bien souvent le debat. Non je parle ici de proposition de loi du type : toutes les personnes chaussant du 40 1/2 doivent être emprisonné. Exemple ici absurde, mais néanmoins possible.
Je disais avant que personne n'avait la parole absolue, oui. Mais dans tout les cas, les discriminations ne doivent pas exister.

En conclusion, chacun est libre de proposer quelque chose. Cependant, la décision finale est fonction du champ d'application. Mais, la transparence doit être absolue.
Tout le monde doit avoir un droit de regard.

Bien que la décision finale n'appartienne pas a tout le monde, chacun est libre d'ouvrir le débat.


En terme de fréquence, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de dire "tout les 6 mois", "tout les ans"... Avec le numérique, justement, cela peut être permanent. Ce qui évite une certaine logistique qui peut être coûteuse et difficile à mettre en place. Les droits et devoir civique des citoyens sont la tout au long de la vie du pays, pas à intervalles fixe.

Cependant, hors cas exceptionnels, la représentativité doit être discuté dans certaines conditions. Il est difficile de juger le travail d'un représentant sur un court terme. Une possibilité de révocation doit être possible après un certain delai. Mais, si le représentant commet des fautes manifeste, il doit pouvoir être révoqué immédiatement. Il faudrait également voir une possibilité de créer une "élections de ministre"?

Voici pour les grandes lignes. Le champ constitution étant pris en compte dans la partie législative (je n'ai jamais compris pourquoi il avait été mis a part).

Il reste une dernière partie, inhérente au bon fonctionnement d'une démocratie, la consultation. Les différentes institutions doivent, pour certains projets, consulter les citoyens. Ex: NDD, le GCO en alsace, la délocalisation d'un établissement public, la fusion des regions, une fermeture de classe dans un village. Ceci à différents impacts a différents niveau du pays. Il faut consulter dans ces zones d'impacts. Pas nécessairement partout. Cela éviterait les sondages contradictoire et douteux et impliquerait le citoyens. Il s'agit pour moi de la première mesure a prendre.


Concernant la sécurité d'une telle plateforme, cela peut faire débat, mais c'est loin d'être impossible. (Ex : sécurité de paiement bancaire) mais le plus important, le maintien de l'impartialité d'un tel système doit etre fait par plusieurs commissions de contrôle dont certaines doivent être aléatoire et indépendante.


Excusez le manque d'organisation et certaines confusion dans ce pavé. Je reste a votre entière disposition pour en débattre.

J.P.

  • Participant occasionnel
  • *
  • Messages: 14
Re : RIC Oui mais ....
« Réponse #7 le: 27/12/2018 18:59:17 »
Merci Mathieu, j'ai bien compris l'explication mais je ne saisis pas la conclusion ?  :)