Auteur Sujet: L' escroquerie du renforcement extrémiste des contrôles techniques automobiles .  (Lu 164 fois)

Bernard Décombe

  • Participant occasionnel
  • *
  • Messages: 12
    • Assassinat et Empilements de Forfaitures par les principaux rouages de l'Etat
Le Barbu avait annoncé à la télé en décembre dernier que le renforcement des contrôles techniques autos, qui devait prendre effet en janvier 19 était annulé .   En fait il est apparu un peu plus tard que ce renforcement n'était que seulement reporté de 6 mois .

Par le renforcement extrême des contrôles techniques automobiles, le Roi s'efforce d'obliger les "manants" à se ruiner en changeant de voitures comme s'il s'agissait de briquets jetables ! ...
Et ceci bien sur, pour enrichir les oligarchies industrielles, en achetant des bagnoles-quincaillerie à obsolescence programmée, qui sont délibérément fabriquées pour êtres impossibles à régler et à mettre au point, "grâce" à l'électronique embarquée ! ... PARDI ! ...

De plus les moteurs diesels actuels, tels qu'ils sortent d'usine, sont incapables de satisfaire aux normes radicales et purement théoriques de pollution, c'est pourquoi ils sont équipés dès la fabrication de logiciels, embarqués et dissimulés, qui ont pour objet de berner partiellement les appareils de mesures de l'opacité des fumées dans les centres de contrôles ...
Comme on à pu le voir ces dernières années avec les "scandales" qui en ont découlé ...

Dans une de ses émissions sur Fr2, Élise LUCET, avait démontré il y a quelques mois que TOUTES les voitures neuves polluent bien davantage dans les essais sur route, donc en utilisations réelles, que les normes théoriques, et que les chiffres de rejets de gaz annoncés par les constructeurs ... 
Dans cette émission télé, parmi les rares constructeurs ayant accepté d'êtres interviewés aucun n'avait de justification ou d'explication ...

Depuis les années 1990, les pompes d'injection hydrauliques qui étaient de véritables petits bijoux de technologie, et d'une fiabilité quasiment à toutes épreuves, ont été remplacées de manière généralisée par des systèmes d'injections électroniques à faible coût de fabrication ...
Ces systèmes d'injections fonctionnant par l'intermédiaire de l'électronique , n'apportent aucune amélioration au rendement thermique des moteurs , contrairement à ce qu'avaient voulu faire croire à l'origine les constructeurs, et par voie de conséquence ces systèmes électroniques ne font pas diminuer la pollution ...

En fait les vrais diesels, ceux de la génération d'avant 1990, dans la mesure bien sur, où ils sont entretenus et réglés, ne polluent pas davantage voire moins, que les diesels-quincaillerie actuels ...
Ces systèmes d'injections électroniques qui ont été généralisés dans les années 1990, n'ont pour  SEUL BUT que de rendre les utilisateurs entièrement dépendant des constructeurs et de leurs concessionnaires, et d'achever de transformer les utilisateurs de véhicules en VACHES à LAIT ! ...

Car le moteur diesel, à aux yeux de l'oligarchie et de ses politicards, plusieurs "graves défauts", dont le principal, est de durer en ce qui concerne l'usure mécanique et le kilométrage, 6 à 7 fois plus qu'un moteur à essence . 
Ceci en raison de son principe de fonctionnement qui est fondamentalement différent de celui d'un moteur à essence, ce qui est toujours vrai même pour les diesels électronisés actuels .

En bref, un moteur à essence a un principe de fonctionnement irrationnel comparé à celui d'un moteur diesel .   
De plus et entre autres choses, il rejette des gaz gravement toxiques, bien plus toxiques que ceux du diesel .

Quant à la toxicité des "particules fines", c'est une farce, n'importe quelle fumée même minime émet des particules fines, y compris les maigres fumées ou vapeurs de préparation d'un repas dans une cuisine fermée ... Les hommes préhistoriques, respiraient aussi des particules fines dans leurs grottes, et bien plus que nous ...

On peut ajouter aussi ,
-- qu'un moteur diesel, de par son rendement thermique nettement plus élevé, consomme moins à travail et puissance égale qu'un moteur à essence
-- qu'un moteur diesel, n'émet pas donc, comme le moteur à essence, de gaz gravement toxique tel que le monoxyde de carbone (inodore et invisible, mais mortel à partir d'un certain taux dans les tissus vivants -- par exemple, les premières chambres à gaz des nazis, étaient sommairement constituées par des camions-fourgons fermés, avec moteur à essence, qui utilisaient le gaz d'échappement du véhicule)
-- qu'un véhicule à moteur diesel ne présente pas, contrairement à un véhicule à moteur essence, de graves risques potentiels d'incendies, surtout en cas de collisions en chaîne (combien de victimes de la route ont été grillées vives ?)
-- qu'un moteur diesel n'a pas besoin de vidanges d'huile aussi fréquentes qu'un moteur à essence (4 fois moins fréquentes environ)
-- etc. etc. ...

Il est utile de savoir également, que les éventuels défauts techniques des véhicules, n'ont jamais constitué une source importante d'accidents .   
C'est si vrai, qu'à une époque où il n'y avait aucun contrôle technique, les assureurs réduisaient les cotisations d'assurances proportionnellement à l'ancienneté du véhicule, simplement parce que leurs statistiques indiquaient que les véhicules anciens étaient moins générateurs d'accidents que les véhicules récents . (le principal facteur d'accidents ayant toujours été la vitesse)

En 1992, les premiers contrôles techniques ont été instaurés .   
Ils étaient dans un premier temps raisonnables et concernaient les principaux organes de sécurité, direction, suspension, freinage, éclairage, ainsi que la pollution .   
Mais il était évident que cette mesure au départ rationnelle, était concoctée pour dégénérer en combine, visant à pousser de plus en plus fermement les "manants", à se vider les poches et se couvrir de dettes pour acheter fréquemment des voitures neuves, afin de faire tourner de plus en plus fort et enrichir, les industries liées de près ou de loin à l'automobile ...
Et c'est bien ce qui progressivement s'est passé ...

En bref, la première mouture de 1992 des contrôles techniques, était largement suffisante pour assurer la sécurité des véhicules, de ceux d'aujourd'hui comme de ceux d'hier ...
Et tous les renforcements successifs des contrôles, n'ont eu pour SEUL OBJECTIF, que de pousser voire obliger les classes populaires à changer fréquemment de bagnoles ...
UNE FORME d' ESCLAVAGE MODERNE PARMI d' AUTRES !!! ... ... ...